Description du projet

L’union fait la force

Les différentes activités de la Fondation Cédric Martin lui ont permis de nouer des relations privilégiées avec l’association Solidarité Protestante France-Arménie (SPFA, Paris), qui apporte des aides humanitaires et culturelles en Arménie.

Tout a commencé en 2008 par le financement de 2 réservoirs et la pose de 13 kms de canalisation dans le village de KHNAPAT, en collaboration avec la Fondation suisse Armenianos ainsi qu’avec le Ministère de l’Eau et de l’environnement du Haut-Karabagh.

Par la suite, la Fondation Cédric Matin a directement financé les travaux d’adduction d’eau, sous la direction de M. Jacques Matossian de SPFA à Paris, des villages de KHNDZRESTAN (2009), KHRAMORT (2010), KHATCHMATCH (2011), KHANTSK (2012), KHNATSAKN (2013), NAKHIDJEVANIK (2014), VARDADZOR (2015), TSAGHKACHAT (2016), HATSI (2017) et ASTGHACHEN (2018).

Parallèlement à ces financements de villages, la Fondation a également participé à la réfection d’installations sanitaires dans différentes écoles maternelle et primaires, tant à EREVAN, capitale de l’Arménie, que dans la ville de GUMRI, dans le nord du pays, ou encore dans le village de MATOUNI, dans le Haut-Karabagh.

Pour une meilleure visualisation des travaux financés par la Fondation Cédric Martin dans ces régions, quelques-uns de ces projets sont détaillés et ilustrés ci-dessous, de même que la cérémonie organisée par les autorités de l’Artsakh pour la célébration des 10 ans de présence de la Fondation Cédric Martin dans leur région.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.
10 ans de présence de la Fondation Cédric Martin en ARTSAKH

Le mercredi 26 septembre 2018, les représentants des autorités du Haut-Karabagh ont tenu à célébrer les 10 ans de présence et d’aide de la Fondation Cédric Martin dans leur région.

Une cérémonie, en présence des différentes autorités de la région, des représentants de SPFA de Paris et d’Erevan, dont M. Jacques Matossian, ainsi que de Dominique Privat, Fabrice Strobino, François Veillon et Carmin Graziano pour la Fondation, a eu lieu dans le village de Chouchi, suivie par l’inauguration d’un monument en forme de goutte d’eau et d’une fontaine.

Cette cérémonie fut marquée par l’absence de Jacques Martin, ancien Président du Conseil et père de Cédric, tragiquement décédé au printemps 2018, ainsi que de son épouse, Danielle Martin, dont l’état de santé ne lui permettait pas d’effectuer ce long voyage.

C’est par conséquent à Dominique Privant, nouveau président du Conseil, qu’est revenu l’honneur de prononcer le discours officiel de cette cérémonie, ainsi que de lire une lettre de remerciements écrite par Danielle Martin.

Inauguration du réseau potable du village d’Astghachen en 2018

Le village d’Astghachen a été fondé dans les années 1800 et se situe à une altitude de 800 m, au nord de la capitale  Stepanakert

Il s’agit d’un relativement grand village, composé actuellement d’environ 184 demeures et de plus de 510 habitants, dont 110 enfants. On y trouve une grande école pour plus de 60 élèves, une mairie ainsi qu’une infirmerie. L’occupation principale des habitants est l’agriculture et l’élevage de quelques 50 bovins et 100 ovins.

Le village est riche en eau potable, vu son altitude. Une source alimente un grand réservoir de 250 m3 à une altitude de 868 m. Tout comme les autres villages, l’ensemble du réseau d’alimentation en eau qui a été réalisé à l’époque soviétique et est aujourd’hui hors d’usage avec plus de 75 % de perte d’eau.

Avant travaux, la distribution de l’eau potable était effectuée 2 heures par jour en été et 4 heures par jour d’octobre à fin mai. La pose d’environ 12’000 ml de tuyaux en polystyrène a permis aux habitants de bénéficier d’une arrivée d’eau potable 24 heures sur 24 dans chaque maison. De plus, chaque maison est désormais équipée d’un compteur d’eau individuel.

Le financement de ce village par la Fondation s’est élevé à EUR 113’500.–

L’inauguration du réseau d’eau potable du village d’Astghachen a été effectuée le 27 septembre 2018 en présence d’une partie des membres du Conseil de Fondation Cédric Martin.

Inauguration du réseau potable du village Hatsi en 2017

Le village de Hatsi a été fondé dans les années 1500 et se situe à une altitude de 890 m, à l’extrême Est du Haut-Karabagh, loi des principaux axes routiers et donc relativement difficile d’accès.

Il se compose actuellement d’environ 75 maisons et de plus de 230 habitants dont 30 enfants. On y trouve une petite école pour une dizaine d’élèves, une mairie ainsi qu’une infirmerie. L’occupation principale des habitants est l’agriculture et l’élevage de quelques 280 bovins et 520 ovins.

Le village est riche en eau potable, vu son altitude. Une source alimente deux réservoirs métalliques de 18 m3 chacun. Toutefois l’ensemble du réseau d’alimentation en eau, qui a été réalisé à l’époque soviétique, est aujourd’hui hors d’usage avec plus de 60 % de perte d’eau.

Avant travaux, la distribution de l’eau potable était effectuée 3 heures par jour en été et 6 heures par jour d’octobre à fin mai. La pose de 10’125 ml de tuyaux en polystyrène a permis aux habitants de bénéficier d’une arrivée d’eau potable 24 heures sur 24 dans chaque maison. De plus, chaque maison est désormais équipée d’un compteur d’eau individuel.

Le financement de ce village par la Fondation s’est élevé à EUR 56’000.–.

L’inauguration du réseau d’eau potable du village de Hatsi a été effectuée le 5 octobre 2017 en présence d’une partie des membres du Conseil de Fondation Cédric Martin.

Inauguration du réseau potable du village Tsaghkachat en 2016

Le village de Tsaghkachat  a été fondé dans les années 1500 et se situe à une altitude de 840 m, au nord de la capitale  Stepanakert. Il s’étend sur un territoire de 4100 hectares.

Il se compose actuellement d’environ 65 maisons et de plus de 260 habitants dont 40 enfants. On y trouve une petite école de 24 élèves, une mairie ainsi qu’une infirmerie. L’occupation principale des habitants est l’agriculture et l’élevage de quelques 340 bovins et 450 ovins.

Le village est riche en eau potable. Deux sources alimentent deux réservoirs, le premier de 15 m2 à une altitude de 920 m et le deuxième de 40 m2 à une altitude de 890 m. L’ensemble du réseau d’alimentation en eau, qui a été réalisé à l’époque soviétique, est aujourd’hui hors d’usage avec plus de 80 % de perte d’eau.

Avant travaux, la distribution de l’eau potable était effectuée 1 h 1/2 par jour en été et 3 à 4 heures par jour d’octobre à fin mai. La pose de plus de 7’400 ml de nouveaux tuyaux en polystyrène a permis aux habitants de bénéficier d’une arrivée d’eau potable 24 heures sur 24 dans chaque maison. De plus, chaque maison est désormais équipée d’un compteur d’eau individuel.

Le financement de ce village par la Fondation s’est élevé à EUR 48’900.–.

L’inauguration du réseau d’eau potable du village de Tsaghkachat a été effectuée le 6 octobre 2016 en présence de l’ensemble des membres du Conseil de Fondation Cédric Martin.

CHANGER UNE VIE AUJOURD’HUI

Une goutte d’eau pour les plus démunis.

CONTACT
FAIRE UN DON