Description du projet

Orphelinat à Jorpati près de Katmandou

Les projets que la Fondation a entrepris ont toujours été dus à des rencontres amicales suivies de coup de cœur !

C’est ainsi qu’à fin 2012, Peter March, très bon et vieil ami de Jacques Martin, de retour du Népal où il se rendait chaque année, lui a demandé, suite à une requête d’un ami sherpa, s’il connaissait une possibilité de venir en aide à un orphelinat à Jorpati près de Kathmandu.

Ce foyer abrite une quarantaine d’enfants entre 2 et 17 ans, qui sont nourris, logés et envoyés à l’école locale grâce à des dons privés et une modeste subvention gouvernementale.

Au mois de mai 2013 et après validation du budget par le Conseil de Fondation, Peter March s’est rendu sur place pour la surveillance des travaux, après avoir mis au point l’organisation de ceux-ci.

Le projet a donc constitué à la réfection et à la construction de sanitaires à l’orphelinat « Nepal Women & Children Service Society » à Jorpati, Kathmandu. Le bâtiment initialement prévu en 3 étages sur rez-de-chaussée plus une terrasse sur le toit, fut construit en 2010. Des sanitaires (douche, toilette turque) étaient prévus à chaque étage. Vu les problèmes de financement du côté du gouvernement, le bâtiment fut érigé sur 2 étages seulement. Seul le rez-de-chaussée a été pourvu de sanitaires en fort mauvais état.

Les travaux entrepris et financés par la Fondation constituaient à rénover les toilettes et la douche du rez-de chaussée, ainsi que la réparation et la création d’une douche à l’étage. La Fondation a également financé la construction de 2 pièces avec douches et toilettes à l’extérieur, ainsi que la surélévation des réservoirs sur le toit de l’immeuble.

Le coût final de ces travaux s’est élevé à environ CHF 10’000.—

Le 25 avril 2015, un terrible tremblement de terre ravagea le Népal et y provoqua des destructions et des pertes en vies humaines considérables. Directement concerné par ce désastre, Peter March se mit en rapport avec la Fondation eu égard au fait que l’orphelinat « Nepal Women & Children Service Society » de Joparti à Kathmandou avait subi de très gros dégâts. La trentaine d’enfants qui y étaient hébergés avaient dû être évacués et logeaient sous tente à proximité et en sécurité.

La Fondation Cédric Martin a à nouveau été sollicitée afin de remettre en état le bâtiment, renforcer le puits et les réservoirs d’eau sur le toit, ainsi que la réparation des sanitaires (toilettes et douches) et des canalisations.

Afin d’effectuer ces travaux, la Fondation a fait parvenir au Népal un montant de CHF 21’500.— dont l’utilisation sur place a été gérée par Peter March.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.
Dispensaire de Thalladehi

C’est en juillet 2017 que Peter March a sollicité une nouvelle fois l’aide de la Fondation Cédric Martin pour une projet humanitaire relatif à la fourniture en eau potable d’une institution médicale à Talladehi, petit village rural de près de 3’800 habitants, situé dans l’extrême ouest du Nepal, dans le district du Baitadi.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.

Au-delà de la population de Talladehi, le « Health Point » dessert bon nombre des personnes habitant dans les villages voisins, notamment. Mathhairaj (pop. 2689 personnes), Kataujpani (pop. 4598 personnes), Dilasaini (pop. 5971 personnes) et Vijayapur (pop. 4278 personnes).

En conséquence, ce « Health Point » fournit des soins ambulatoires à plus de 3000 patients par an. En plus il y a les services de maternité. Environ 500 femmes enceintes et mères allaitantes se rendent dans ce centre de santé chaque année, et plus de 250 naissances annuelles.

La qualité des soins fournis est néanmoins sérieusement compromise par le manque d’eau potable dans l’institution, les personnes fournissant les soins étant obligées d’amener elles-mêmes de l’eau provenant de sources locales, ou de demander aux patient(e)s d’apporter leur propre eau, notamment pour les soins de maternité.

C’est par l’intermédiaire de la « Health Foundation Nepal » (HFN), qu’il a été demandé à la Fondation Cédric Martin de venir en aide à la population locale pour le financement de ce projet d’alimentation en eau potable, suite au refus des autorités locales de soutenir ce projet.

Afin de financer ces travaux d’équipement, le Conseil de Fondation a libéré en 2018 une somme de USD 50’000.—, soit environ CHF 52’500.—.

Fin 2018, il a été demandé à la Fondation un montant complémentaire de l’ordre de CHF 11’000.— afin de finaliser ce projet, à savoir le financement ainsi que la maintenance du système d’eau chaude solaire, lequel était hors service depuis de nombreuses années suite à un manque d’entretien total.

Cette rallonge de CHF 11’000.— a bien sûr été acceptée par le Conseil de Fondation et l’exécution de ces travaux sont désormais prévus durant l’année 2019.

CHANGER UNE VIE AUJOURD’HUI

Une goutte d’eau pour les plus démunis.

CONTACT
FAIRE UN DON